édimbourg
Une frenchie en Écosse

CIEP : Devenir assistante de français à l’étranger

Salut salut ! Ça fait un moment que je n’ai pas posté d’article par ici et pour cause beaucoup de choses à préparer pour l’année scolaire à venir (et puis avec le temps qu’il faisait on préfère se prélasser au soleil). Après des mois d’attente, des nuits de prières et plein de doutes, j’ai enfin eu la réponse que j’attendais. Fin juin, j’ai reçu un appel me proposant un poste d’assistante de français dans une école privée d’Édimbourg. Vous savez, la ville de mon coeur, je vous en parlais ici et . Si j’ai obtenu ce poste, c’est grâce au programme du CIEP. Certains d’entre vous doivent se demander ce que c’est et en quoi ça consiste exactement. J’ai donc décidé de vous faire un petit article sur ce sujet parce qu’après tout, tous les moyens sont bons pour voyager et vivre à l’étranger !

Je tiens à préciser que je ne parlerai que de mon expérience personnelle, donc les informations concernent l’année 2019-2020 et l’Écosse. Les conditions peuvent changer d’un pays à un autre.

 

Le CIEP : kesako?

Crée en 1945, le CIEP (Centre international d’études pédagogiques)est un programme qui envoie de jeunes étudiants dans un pays partenaire pour assister un professeur qui enseigne leur langue maternelle (dans mon cas, le français). Vous avez sûrement croisé un ou une assistante pendant votre scolarité, au collège ou au lycée. Donc si vous êtes étudiant aujourd’hui et que vous avez réalisé toutes vos études secondaires en France, vous pouvez postuler. Il est également possible de démarcher les écoles qui vous intéresse directement.

Après mon expérience à Manchester en Erasmus (il faudra que je vous en parle dans un autre article si ça vous intéresse), j’étais sûre de retourner vivre à l’étranger un jour. Après ma licence d’anglais, je me suis engagée dans un master recherche dans l’idée de poursuivre ensuite en doctorat. Mais l’appel de l’étranger était trop fort (surtout celui de l’Écosse).

Ce qui est bien avec le CIEP et l’expérience d’assistanat en général, c’est que cela vous fait une expérience professionnelle (et pour ceux qui envisage l’enseignement ça peut être une confirmation ou pas), vous êtes rémunérés et si vous ne savez pas trop quoi faire, ça vous laisse quelques mois de sursis pour réfléchir à l’avenir. Je ne suis pas encore en Écosse, je pars dans une vingtaine de jours, mais c’est ce que j’ai tiré des différents témoignages d’anciens assistants. On fera le bilan de mon expérience au fur et à mesure ensemble et on verra ce qu’il en ressort.

Où partir ?

Il y a plein de destinations possibles en Europe comme ailleurs (par ici pour les voir). Il est bien sûr préférable de choisir un pays qui puisse vous être utile dans votre formation. J’ai choisi un pays anglophone par rapport à mon projet professionnel. Cependant, si la langue et le pays vous importe peu, vous pouvez choisir des pays moins demandés pour avoir plus de chances d’être pris. L’Angleterre est très prisée par exemple. Vous pouvez consulter le site du CIEP pour voir le nombre de postes proposés par chaque pays et les conditions à remplir. J’ai beaucoup de chance d’avoir été prise en Écosse et encore plus d’être tombée à Édimbourg. C’était mon premier choix parce que j’aimerais rester là-bas l’an prochain pour devenir professeur de français à l’étranger (ça s’appelle le PGDE en Écosse, il faudrait que j’en parle aussi dans un autre article, il n’y a pas beaucoup d’informations sur cette formation sur internet).

Ce qu’il faut également savoir c’est que les conditions d’inscriptions ne sont pas les mêmes pour tous les pays. Par exemple, seuls les étudiants en LLCE peuvent postuler pour les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande (ne me demandez pas pourquoi). Votre université doit très certainement organisé des réunions à ce sujet. Ça peut être d’une grande aide alors renseignez-vous ! Lorsque vous posez votre candidature, on vous demande de choisir 3 voeux. Attention, vous ne pouvez choisir qu’un seul pays. Par exemple, j’ai choisi le Royaume-Uni et mes trois voeux étaient : 1) l’Écosse 2) le Pays de Galles et 3) une région du sud ouest de l’Angleterre.

 

highlands

Comment postuler ?

Les dossiers sont normalement disponibles dans votre université. Pour postuler, il faut avoir minimum un bac +2 et être inscrit à la fac l’année de votre demande. Il me semble que l’on peut récupérer les dossiers vers octobre ou novembre et qu’on a jusqu’à février environ pour les retourner remplis. Faites attention cependant, ça fait quelques années que ces échéances changent.

Ne vous y prenez pas au dernier moment car le dossier et la paperasse à fournir sont assez conséquents. Vous devrez fournir un CV, une lettre de motivation (dans la langue du pays demandé), une lettre de recommandation (facultatif) et il y a une série de questions auxquelles répondre pour le CIEP. Faites relire vos écrits si vous en avez la possibilité. Il faut également prendre rendez-vous avec un professeur de votre université pour un entretien. Dans mon université, chaque destination à son professeur référent. Cet entretien permettra de mettre en avant vos qualités linguistiques (il se fait en anglais et en français normalement) et vos motivations. Préparez bien cet échange ! Cette note pourra vous aider à avoir votre premier voeu.

Une fois votre dossier déposé, il n’y a plus qu’à attendre. Et l’attente peut être longue. Les résultats tombent en général fin juin, mais certains obtiennent des réponses dans l’été voire même en septembre. Au mois de juin, vous devriez déjà savoir si vous êtes acceptés sur liste principale, mis sur liste d’attente ou bien refusés. Si vous êtes refusés, il n’y a malheureusement rien à faire, à part peut-être démarcher seul de son côté auprès des écoles. L’école vous contacte assez rapidement normalement si vous êtes acceptés. Si vous êtes en liste d’attente, eh bien, vous pouvez avoir une réponse dans 10 jours comme dans 2 mois. L’école vous contactera en cas de désistement, soyez patients.

Il y a beaucoup de groupes Facebook pour entrer en contact avec d’autres assistants de langue (comme celui ci). Ça permet d’échanger des expériences et de donner des conseils.

Ça consiste en quoi ?

Être assistant, c’est accompagner le professeur de français sur place. On ne gère pas de classe tout seul, mais on travaille avec des petits groupes d’élèves. Le but étant de transmettre notre culture et surtout de faire travailler l’oral. Je ne peux pas encore trop vous parler du boulot en lui-même vu que je ne suis pas encore partie, mais je vous tiendrai au courant.

Votre contrat dure entre 7 et 12 mois en fonction du pays. Au Royaume-Uni, vous devez faire entre 12 et 15h par semaine. Mais les assistants en université font 35h, il me semble. Ces emplois du temps légers laissent quand même pas mal de temps libre. La rémunération elle aussi varie d’un pays à l’autre. En Écosse, je devrais toucher £950 pour 12h de travail par semaine. Pour le logement, renseignez-vous auprès de votre école. Personnellement, une des professeurs de français de l’école va me louer une chambre chez elle. Selon dans quelle ville vous êtes, cela peut être un bon plan au niveau financier (je pense surtout aux capitales).

J’espère que cet article aidera ceux qui pensent à postuler. Si vous avez des questions (même concernant l’Erasmus, je peux essayer de vous aider 🙂

Je vais essayer d’écrire des articles au fur et à mesure de l’année pour vous parler de l’assistanat plus en détails, la vie en Écosse et tout le reste. Vous pourrez tout retrouver dans la catégorie « une frenchie en Écosse ».

Et vous, vous avez déjà participé à ce programme ? Vous avez aimé ? Si non, vous prévoyez de le faire ?

2 Comments

  • Lydie

    Mais en voilà une belle aventure !!!!
    Je suis tellement contente pour toi ! Je sais, on ne se connait pas encore en vrai, mais tu aimes l’Ecosse autant que moi, et ça te tenait à coeur, donc je suis heureuse ☺️
    Je ne connaissais pas ce programme, si on m’en avait touché un mot à l’époque, je pense que cela aurait changé mon rapport aux études, et je me serais accrochée, au moins pour avoir ce sacro saint diplôme.
    En tout cas, on se verra je l’espère fin septembre pour avoir ton retour en live !

    • Mae

      Merci merci, ma belle ! Je suis aux anges, tu l’as deviné
      Je n’en ai entendu parler qu’il n’y a pas longtemps aussi et je trouve qu’on en parle pas assez justement. On en parle dans pas longtemps, avec plaisir <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *